16 juin 2010

Faut-il vous l'envelopper, San-Antonio (Frédéric Dard)

J'aime mieux vous prévenir, les gars :Des histoires pareilles, vous n'en trouverez pas souvent.Ce qui vaut mieux pour ma santé.Mamma mia ! A la fin de ce circus effarant, je ne savais plus bien si je m'appelais San-Antonio, Edouard ou la Joy !Y'a fallu que je me cramponne aux branches !Et surtout que je garde la tête froide, ce qui n'était pas fastoche avec la lampe à souder qui me servait de chapeau!Le transformateur Cérébral, vous savez ce que c'est, vous?Moi, je l'ignorais.Mais maintenant je sais!San-Antonio
Posté par 2libraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2010

Du SIROP pour les GUÊPES, Frédéric Dard

Vacances peinardes sur la Côte... Boîte de nuit dans la pinède... Une frangine de vingt berges dans mes bras... Et voilà que ça démarre... Un ancien pote à moi vient se faire rectifier à mon nez et à ma barbe...Un Bérurier beurré qui se radine... Un nouveau meurtre... Finie ma belle tranquillité...Décidément, j'attire l'embrouille comme le sirop attire les guêpes !
Posté par 2libraires à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2010

Délivrez-nous du mal, Frédéric Dard

« Écoute... On dirait qu'on construit la bascule...- Fallait bien que ça se produise... Que veux-tu, le jour de gloire est arrivé... Dans un moment j'irai éternuer dans le son...- Tu iras! Mais peut-être est-ce pour moi !- T'as les jetons, hein ? Faut pas... Je te dis que c'est pour moi qu'on monte la bicyclette!»Tandis que les machinistes travaillent dans la cour de la prison, le condamné à mort revoit l'histoire de son atroce vengeance contre sa femme infidèle. « Dors, putain ! lui dis-je à mi-voix. Dors de ce sommeil aussi... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2009

L'Histoire de France vue par San-Antonio, Frédéric Dard

Paris ne s'est pas fait en un jour, et la France ne s'est faite toute seule ! Les plaques de nos rues et les socles de statues portent les noms des responsables : ça va de ta Vercingétorix à la rue Charles de Gaulle. Et pourtant le nom le plus important est absent de nos plu de nos avenues, de nos boulevards et même de nos impasses: celui de Bérurier. Or, ce sont les Bérurier qui ont vraiment fait la France. Avec leurs mains, leur sang et leur sueurs. Avec leur esprit aussi.Soucieux de réparer cette criante injustice, j'ai essayé de... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 décembre 2009

Quelqu'un marchait sur ma tombe, Frédéric Dard

Lorsqu'il partit de chez lui, Liselotte lui demanda à quelle heure il pensait rentrer; et il répondit qu'il n'en savait rien, car il pouvait très bien ne jamais plus rentrer chez lui. A Abder ISKER, ce drame au ralenti, en témoignage d'amitié fidèle.Frédéric Dard
Posté par leslibraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


  1