Paris ne s'est pas fait en un jour, et la France ne s'est faite toute seule ! Les plaques de nos rues et les socles de statues portent les noms des responsables : ça va de ta Vercingétorix à la rue Charles de Gaulle. Et pourtant le nom le plus important est absent de nos plu de nos avenues, de nos boulevards et même de nos impasses: celui de Bérurier. Or, ce sont les Bérurier qui ont vraiment fait la France. Avec leurs mains, leur sang et leur sueurs. Avec leur esprit aussi.
Soucieux de réparer cette criante injustice, j'ai essayé de reconstituer leur trajectoire dans le temps.
Comme le langage, l'Histoire se doit de rester vivante; c'est pourquoi je me suis attaché à en secouer la poussière, à «plumeauter» les toiles d'araignée, à en dédorer les tranches, les couronnes et les auréoles et à la saupoudrer d'éclats de rire,
Un petit travail de réfection, quoi !
Il m'a permis de constater qu'on nous avait doré l'histoire de France avec cette même poudre aux yeux qui sert aussi à nous dorer la pilule ! San-Antonio, Frédéric Dard
histoiredefrance