Les campagnes électorales ont rarement retenu l'attention des historiens. En vain chercherait-on dans l'historiographie canadienne-française une analyse un tant soit peu complète d'une campagne électorale. La même constatation s'applique à l'historiographie d'expression anglaise, quoiqu'on y trouve quelques tentatives intéressantes. Ce n'est que depuis peu que les candidats en histoire font des campagnes électorales l'objet d'une thèse académique.
apercudelapolitiquecanadienne