Longtemps, j'ai pensé que la vie que j'avais choisie n'entretenait que peu de rapports avec celle de mon père. Je ne voyais pas ce que nous aurions pu échanger. J'avais la jeunesse et la prétention de n'avoir rien à apprendre.
Je croyais le connaître, parce que je savais de larges pans de son existence. Il faut dire que je me trompe souvent. Aujourd'hui, je pars à sa découverte. Lui, un homme simple, un héros de l'ombre, un de ceux dont on ne lit pas le nom dans les journaux et qui ne bouleversent pas l'Histoire, mais qui la subissent et s'y adaptent au petit bonheur des événements. Mon père était un nomade. C'est la vie, en la forçant è s'enraciner, qui en a fait un nomade contrarié.
Lenomade