L'odyssée d'Alvar Nunez Cabeza de Vaca est l'un des plus étranges destins de la conquête du Nouveau Monde. Lancé en 1528 à la conquête de la Floride, il n'y découvre ni or ni royaume mais émerge miraculeusement huit ans plus tard presque sur les rives du Pacifique, nu et accompagné de trois autres survivants.
Faiseur de miracles? Médecin évangélique? Qui est donc cet homme pour lequel les Indiens doivent être "gagnés" pacifiquement? Sa perspective dépasse l'objectif utilitaire de la colonisation ("les hommes désirent connaître les mœurs et les pratiques des autres peuples") tout en restant subordonnée à l'idéal du peuple de Dieu. Car s'il y a une conversion de Cabeza de Vaca, c'est à une politique vraiment chrétienne. Il est le seul à l'avoir voulue sans doute parmi les conquérants militaires et non missionnaires. Ainsi, au faîte du pouvoir, dans son splendide isolement, il ne transmet plus qu'un message incompréhensible et suscite un opposition qui le détruit.
naufrages