13 avril 2010

Florence, Marcel Dubé

Ma chère Florence,Un mot seulement avant le lever du rideau. Je ne veux pas vous importuner car je sais à peu près comment vous devez vous sentir en ce moment.Les quelques heures que vous allez vivre et souffrir devant nous ne comptent pas, j'en suis sûr, parmi les plus belles de votre vie. Mais n'est-ce pas que vous aurez du mal à les oublier plus tard?Votre histoire qui n'est pas une histoire, bien des jeunes filles l'ont vécue comme vous, mais l'ont tenue cachée dans le coin le plus secret de leur âme...Je ne vous ai peut-être... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2010

Phèdre, Jean Racine

Phèdre, ce chef-d’œuvre incontestable, pense-t-on encore qu'il n'en fut pas de plus contesté que celui-là ? « Faire un inceste en plein théâtre ! » s'indigne Pradon, rival malheureux de Jean Racine devant la postérité. Phèdre « n'est ni tout à fait coupable ni tout à fait innocente », proteste l'auteur. Car elle est tout entière habitée par cette passion - sourde, aveugle, déraisonnable, exacerbée par sa déraison même - qu'elle entretient pour Hippolyte, passion qui ne peut mourir et ne mourra qu'avec elle. Fait étrange, c'est cette... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 avril 2010

Le Passage de l'indiana, Normand Chaurette

Il y avait dans l'album de la romancière une photographie des années vingt, où son père et sa mère agitaient de petits drapeaux en guise d'au revoir, du pont de l'Indiana, ce grand paquebot qui effectuait la traversée vers le Danemark, et qui fit naufrage au large du Gotland, dans la mer Baltique. Elle venait tout juste de naître et le reste de sa vie allait être consacrée à la restauration du désastre, à une vision de monde magnifiée par le passage de ce grand bâtiment sur l'eau froide et blanche comme le cristal, dès lors... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2010

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Le nez de Cyrano s'est mis en travers de son cœur. La belle Roxane aime ailleurs, en l'espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvilletté.La pièce de Edmond Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d'homme, et s'achève sur une évidence en forme d'espérance : sous les traits de Christian, ce n'était pas moins que l'âme de Cyrano qu'aimait Roxane.Avec ce drame en cinq actes, au travers des reprises ou des adaptations cinématographiques, Rostand a connu et connaît un triomphe ininterrompu... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2010

le chemin de Lacroix - goglu, Jean Barbeau

Entre justiciers et martyrs, Le chemins de Lacroix, qui est un évènement théâtral, nous fait souffrir, et rire, et gravir une à une les stations d'un rituel dramatique noir et vif, d'une rare efficacité.Goglu ramène ce rituel à deux voix, à un duo presque statique, mais non moins symbolique d'un Québec agonique qui doit bien être le nôtre. Jean Barbeau
Posté par 2libraires à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2010

MÉDIUM SAIGNANT, Françoise Loranger

Il n'y a pas à se le cacher, <<MÉDIUM SAIGNANT>> n'est pas une pièce de théâtre; c'est une démonstration politique à la recherche d'une forme scénique.
Posté par 2libraires à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mars 2010

La dame de cent ans suivi de Diogene 1960, Françoise Loranger

La dame de cent ans suivi de Diogene 1960.Ces deux textes, ont été créés sur scène par Huguette Oligny, en août 1999. À l'aube du troisième millénaire, la parole et l'imaginaire de Françoise Loranger, cette auteure qui a traversé presque tout le XXe siècle, nous frappent toujours en plein cœur.
Posté par 2libraires à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mars 2010

Being at home with Claude, René-Daniel Dubois

Un fait divers troublant. Une manifestation de folie furieuse, excusable pour les Freudiens, impardonnable pour le commun des mortels. Un excès de démence qui provoque la panique. Un meurtre crapuleux. Un geste gratuit donc dangereux (car tout ce qui est gratuit peut devenir objet de suspicion). Le choc profond d'un acte irrémédiable dont on se demandera longtemps pourquoi il a été commis et surtout quelles dispositions sociales, familiales, sociologiques, personnelles il aurait fallu prendre pour qu'il ne se commette jamais.... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2010

Le roi s'amuse - Lucrèce Borgia, Victor Hugo

"L'apparition de ce drame au théâtre a donné lieu à un acte ministériel inouï. Le lendemain de la première représentation, l'auteur reçut de M.Jouslin de Lassalle, directeur de la scène au Théâtre-Français, le billet suivant, dont il conserve précieusement l'original: "Il est dix heures et demie, et je reçois à l'instant l'ordre de suspendre les représentations du Roi s'amuse. C'est M. Taylor qui me communique cet ordre de la part du ministre."
Posté par leslibraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 février 2010

La Locandiera Arlequin, valet de deux maîtres, Carlo Goldoni

"Pour nourrir sa famille, il se surmène, écrivant jusqu'à seize pièces la même année, en 1750. Après Arlequin, valet de deux maîtres, en 1748, il donne Le Café et Le Menteur en 1750, La Locandiera, en 1753, La Folie de la villégiature en 1761 et Barouf à Chioggia en 1762. Épuisé par une situation matérielle précaire et par les attaques incessantes de ses rivaux, il accepte en 1761 une invitation de la Comédie italienne de Paris. Avant son départ, il offre à Venise une éblouissante comédie, Une des dernières soirées de Carnaval,... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,