20 février 2010

Rosshalde, Hermann Hesse

Rosshalde, c'est le nom d'un domaine quelque part en Allemagne, où vivait, avant la première guerre mondiale, un ménage désuni dont un des deux fils, le cadet, est un enfant sensible et fragile qui déterminera en grande partie le destin de son père.Hermann Hesse a situé ce roman de l'incommunicabilité des êtres au coeur d'une réalité qui lui est familière la somptuosité de la nature, chère à la spiritualité de l'auteur, la vaste maison de campagne, celle-là même des enfances heureuses avec des étés sans fin, bourdonnant de soleil; les... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2010

Maggie Cassidy, Jack Kerouac

Il a seize ans, il n'est qu'enthousiasme et joie de vivre. Il aime le football, les copains et... Maggie. Elle a dix-sept ans, de grands yeux de biche et elle l'aime aussi, son Jack. Enfin, elle l'aime bien. Mais elle est en train de découvrir avec ivresse le plaisir de séduire, le pouvoir d'un battement de cils, d'un sourire ou d'un balancement de hanches qui fait se retourner tous les garçons. Voilà, Jack et Maggie connaissent les premières extases et les premiers drames de la passion, comme on ne les connaît qu'à dix-sept ans. Et... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 février 2010

Europa, Romain Gary

Dans ce roman étrange et fascinant, chaque personnage est peut-être le fruit du délire des autres. Mais qui rêve qui ? Il y a Jean Danthès, ambassadeur de France à Rome, inconsolable de la disparition et de l'avilissement de l'Europe, la vraie, celle du XVIIIe siècle, que l'on appelait l'Europe des Lumières. Il y a Malwina von Leyden, aventurière de classe et magicienne, qui promène à travers les siècles sa distinction de maquerelle viennoise. Malwina prétend avoir connu les Médicis, Louis II de Bavière, Nostradamus, Leibniz et... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2010

Bug-jargal - Le dernier jour d'un condamné et Claude Gueux, Victor Hugo

"L'épisode qu'on va lire, et dont le fond est emprunté à la révolte des esclaves de Saint-Domingue en 1791, a un air de circonstance qui eût suffi pour empêcher l'auteur de la publier. Cependant une ébauche de cet opuscule ayant été déjà imprimée et distribuée à un nombre restreint d'exemplaire, en 1820, à une époque où la politique du jour s'occupait fort peu d'Haïti, il est évident que si le sujet qu'il traite a pris depuis un nouveau degré d'intérêt, ce n'est pas la faute de l'auteur. Ce sont les événements qui se sont... [Lire la suite]
Posté par 2libraires à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2010

Lolita, Vladimir Nabokov

Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-li-ta: le bout de la langue fait trois petits bonds le long du palais pour venir, à trois, cogner contre les dents. Lo. Li. Ta.Elle était Lo le matin, Lo court, un mètre quarante-huit en chaussettes, debout sur un seul pied. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l'école. Elle était Dolorès sur le pointillé des formulaires. Mais dans mes bras, c'était toujours Lolita. Vladimir Nabokov
Posté par 2libraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2010

Le roi s'amuse - Lucrèce Borgia, Victor Hugo

"L'apparition de ce drame au théâtre a donné lieu à un acte ministériel inouï. Le lendemain de la première représentation, l'auteur reçut de M.Jouslin de Lassalle, directeur de la scène au Théâtre-Français, le billet suivant, dont il conserve précieusement l'original: "Il est dix heures et demie, et je reçois à l'instant l'ordre de suspendre les représentations du Roi s'amuse. C'est M. Taylor qui me communique cet ordre de la part du ministre."
Posté par leslibraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 février 2010

Emerson's Essays, Ralph Waldo Emerson

"There is one mind common to all individual men. Every man is an inlet to the same and to all of the same. He that is once admitted to the right of reason is made a freeman of the whole estate. What Plato has thought, he may think; what a saint has felt, he may feel; what at any time has befallen any man, he can understand. Who hath access to this universal mind, is a party to all taht(sic) is or can be done, for this is the only and sovereign agent."Ralph Waldo Emerson
Posté par leslibraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 février 2010

De l'Amour et autres Démons, Gabriel Garcia Marquez

Sierva Maria de Todos los Angeles, fille unique du marquis de Casalduero, avait douze ans quand elle fut mordue par un chien couleur de cendre portant une lune blanche au front. Enfermée au couvent pour faire exorciser une rage qu'elle n'a pas, prise entre les démons de l'Inquisition et cette passion toute neuve pour son exorciste, le père Cayetano Delaura, l'amante-enfant vivra un amour qui l'entraînera jusqu'à la destruction. De l'amour et autres démons est, une fois encore, une pierre majeure dans la construction de l'univers... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 février 2010

La Locandiera Arlequin, valet de deux maîtres, Carlo Goldoni

"Pour nourrir sa famille, il se surmène, écrivant jusqu'à seize pièces la même année, en 1750. Après Arlequin, valet de deux maîtres, en 1748, il donne Le Café et Le Menteur en 1750, La Locandiera, en 1753, La Folie de la villégiature en 1761 et Barouf à Chioggia en 1762. Épuisé par une situation matérielle précaire et par les attaques incessantes de ses rivaux, il accepte en 1761 une invitation de la Comédie italienne de Paris. Avant son départ, il offre à Venise une éblouissante comédie, Une des dernières soirées de Carnaval,... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 février 2010

La Religieuse

"La Religieuse est née d'une conjonction paradoxale entre la mystification, l'attendrissement et la colère. Rien de plus étrange que la genèse de ce roman, dont la fiction est sans cesse altérée par les indignations et les vertiges d'un auteur en état de transe, et qui ne fut pourtant, à son origine, que le prolongement d'une plaisanterie. Comment reconnaître, en cet amalgame insolite du pathétique et de la farce, l'attitude idéale du romancier composant gravement l'œuvre qui doit lui être étrangère? Denis Diderot est, à cet... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,