04 février 2010

Parents et amis sont invités à y assiter, Hervé Bouchard

Chaque fois que je me réveille je me rappelle qu'ah ouais, il me manque deux bras, les deux que j'avais à la place du coeur, et puis j'ai mal dans le dos, chaque fois que je me réveille je me rappelle qu'ah ouais, mon dos me le dit : Laïnée, Laïnalinée, t'es mal amanchée. Je dors dans ma robe en bois comme l'esclave coupée d'un magicien. J'ai la tête pleine de sacres. Et puis mes jambes, mes jambes, ça fait longtemps que je les ai pas vues, je leur sens toute dure la graisse. Quelle comédienne aurait voulu qu'on lui coupe les bras... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 février 2010

Les Géants anonymes, François Désalliers

Francis et Léopold. Deux hommes, deux pères de famille, deux vies qui dérapent. Ils sont voisins mais ne se connaissent pas. L'un est écrivain et l'autre poseur de clôtures. Ils vivent dans une banlieue tranquille qui devrait les mettre à l'abri. Et pourtant...Pour Francis, la rencontre de Carole, la serveuse, et de sa fille Émilie, sera déterminante. Quant à Léopold, conseillé par son grand-père, un chasseur de perdrix, il se laissera guider sur les chemins de la folie. En fin observateur de l'âme humaine, François Désalliers propose... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 février 2010

La terre paternelle, Patrice Lacombe

Le notaire s'arrêta un moment, et dit à Chauvin qu'il allait écrire les conditions à mesure qu'il les lui dicterait: - 600 lbs en argent. - 24 minots de blé froment, bon, sec, net, loyal et marchand. - 24 minots d'avoine. - 20 minots d'orge. - 12 minots de pois. - 200 bottes de foin. - 15 cordes de bois d'érable, livrées à la porte du donateur, sciées et fendues. - Le donataire fournira aux donateurs 4 mères moutonnes et le bélier, lesquels seront tonsurés aux frais du donataire. - 12 douzaines d'œufs. - 12 livres de bon tabac... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 janvier 2010

La chasse-galerie, Honoré Beaugrand

De tous les écrits de Honoré Beaugrand, La chasse-galerie est l'œuvre la mieux réussie. Il s'agit, avec ceux de Louis Fréchette, des meilleurs contes québécois de l'époque. Les contes surnaturels mettent en scène un phénomène fantastique: la chasse-galerie, le loup-garou, la bête à grand'queue et les revenants, tandis que dans les deux portraits,Honoré  Beaugrand raconte avec justesse de ton le tragique destin de Macloune et du père Louison.
Posté par leslibraires à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 janvier 2010

Géhenne, Philippe Jonnaert

L'homme-araignée, un sans-abri erre dans Montréal. Il fait la manche dans l'entrée d'un centre commercial, s'achète du vin avec son maigre bénéfice et essaye de se trouver un refuge pour la nuit. Il a tout perdu, jusqu'à son identité. Pourquoi cette déchéance?Géhenne raconte la descente aux enfers d'un homme qui jusqu'alors contrôlait sa destinée. Quelques traces de sa vie antérieure hantent sa mémoire en lambeaux. Il voudrait les comprendre, mais ne parvient pas à les décrypter.Une vie qui semblait rayonnante se brise soudain.... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 janvier 2010

Ces spectres agités, Louis Hamelin

Elle dit aimer Vincent. À la vie, à la mort. Elle a signé un pacte avec lui. Et pourtant, on la rencontre toujours au petit matin, une bouteille de rouge à la main. Titubant, caracolant, elle s'obstine à hanter le territoire de la nuit au bras d'inconnus qui pourraient, en tout temps, l'entraîner dans les sombres venelles. Elle n'en a cure. Elle continue de plus belle jusqu'à ce que, spectrale, elle voie poindre le jour. Alors, elle peut s'éteindre et sombrer dans un profond sommeil qui ressemble à la catatonie. Qui est donc cette... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2010

Trou de mémoire, Hubert Aquin

J'étonne, j'éblouis, je m'épuise. Au lieu de me mettre à écrire avec suite et un minimum d'application, je tourne en rond. Je ne fais absolument rien: je me contemple avec une sorte d'ivresse. J'existe, il est vrai, avec une telle intensité que je ne suis capable de rien faire d'autre. Je n'en reviens pas. Je viens de commencer un roman infinitésimal et strictement auto-biographique dont il me presse de vous livrer - j'ajoute froidement: cher lecteur... - les secrets et de vous raconter (bon, après tout, au point où j'en suis) les... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2010

À l'Ombre de l'Orford, Alfred Desrochers

"Plus tard, lorsque le jour contempteur des aurores, Avec un giclement de rais multicolores, Hissera son front fauve au dessus des monts bleus,  Je lancerai ma blouse au talus rocailleux; Je me dévêtirai la poitrine et le torse; Au soleil j'offrirai ma jeunesse et ma force, Et les muscles puissants et souples de ma chair, Pour que son poids, croulant sur moi d'un zénith clair, Qui tarit les ruisseaux au sortir de leur source, Alourdisse mon corps nerveux durant sa course, Comme il appesantit les fleurs de sureaux... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2010

Neige noire, Hubert Aquin

"Bien sûr, le spectateur hésite à se percevoir comme succube quand il est plongé dans l'obscurité d'une salle de cinéma et à admettre la trouble complémentarité du film et de celui qui le regarde jusqu'au bout. Quelque chose de difficile à avouer est lié à toute obscurité librement consentie, fût-ce celle d'un cinéma, et, pour cette raison même, les gens devraient aller au cinéma masqués. Puisque les acteurs se présentent visage nus, il revient au spectateur de reprendre, à leur profit, cet usage révolu et de conférer, ce... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 janvier 2010

Un objet de beauté, Michel Tremblay

La Grosse Femme, Thérèse, Edouard, Pierrette, Marcel : les lecteurs de Michel Tremblay connaissent bien tous ces personnages attachants dont les destins croisés tissent, depuis bientôt vingt ans, les Chroniques du Plateau Mont-Royal. Avec Un objet de beauté, une nouvelle pierre est ajoutée à l'édifice. A Montréal, au mois de mars 1963, alors que l'hiver donne ses derniers assauts, Marcel, un grand enfant de vingt trois ans, apprend que sa tante Nana est atteinte d'une grave maladie et que ses jours sont comptés. Comment cet... [Lire la suite]
Posté par leslibraires à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,