12 août 2010

L'ordinaire de la passion Névrose du trop, névrose du vide, Jean Cournut

"Tu m'aimes, oui je le sais; mais est-ce que tu m'aimes fort, vraiment très fort?; dis, tu m'aimes grand comment?": paroles d'enfant ou d'amoureux. Remplacez aimer par haïr, souffrir, envier, estimer, reconnaître, vous aboutirez à la même traque de l'essentiel. C'est la force des sentiments qui est supposée détenir leur vérité, et leur mesure. Parce que les sentiments sont avant tout de la force, de l'intensité. Avant tout mais jusqu'à un certain point, celui précisément où ils passent la mesure.
Posté par 2libraires à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,