Quatre ans après le Discours sur les sciences et les arts (1750), qui le rend célèbre, Rousseau trouve l'occasion de développer ses principes avec le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité.
Il s'y révèle le porte-parole des humiliés et des offensés, l'interprète de tous ceux que l'ordre social, à Genève comme en France, condamne à vivre en situation d'étrangers. Non seulement il s'adresse à tous les hommes, mais il est résolu à leur offrir, par ses écrits, l'image de l'homme intégral. Il va désigner l'universel, l'indiquant à la fois dans l'ordre des faits et dans celui du devoir.
En même temps, il découvre sa grande manière, une éloquence altière, qui situe son enjeu au plus haut.
Polémique, raisonnement, érudition, imagination, tout s'assemble dans une ferveur intellectuelle sans égale.
Le Discours sur l'inégalité intègre de multiples matériaux, mais l'œuvre est elle-même une œuvre-source, à partir de laquelle on peut faire commencer toute la réflexion moderne sur la nature de la société.
Discourssurlorigineetlesfondements