"déménager soir et soie
pour habiter le noir en soi
sur la terre noyée des bouées
et de la nuit qui voyage seule
derrière la butte abritée du soleil
dans l'apaisement vidé de lumière
repoussant les grandes eaux vers un calme
qu'on emporte dans le soir de ses yeux
qu'on prend dans le matin de ses mains"
lanuitvoyage