La maison aux 1,000 étages est sans doute un des romans les plus originaux qui aient jamais paru en Europe. D'une écriture heurtée, utilisant des procédés graphiques que le nouveau roman a réinventés, il surprend le lecteur dans ses habitudes et lui donne l'impression de participer lui-même aux démarches du héros anonyme luttant désespérément contre le maître, le génie, le dieu d'un monde incroyable et clos où tout est possible, les rencotres les plus merveilleuses comme les plus effroyables tortures. Jan Weiss, riche des traditions de l'Europe centrale, familier du monde désormais classique de Kafka, maniant aussi bien l'ironie que l'horreur, capable d'évoquer les princesses de rêve et les vampires, se révèle ici un des écrivains les plus représentatifs de notre temps.
la_maisonaumilleetages