L'amour des fleurs est un sentiment universel, que peuvent se payer le riche et le pauvre. La nature a pourvu princièrement à l'ornementation de nos prés et de nos bois; les fleurs sauvages y sont dispensées à profusion. Par leurs formes variées et la richesse de leurs couleurs, elles réjouissent l'œil du naturaliste et apaisent sa soif du beau. L'homme ordinaire, lui, n'a pas toujours le loisir d'aller contempler les petites fleurs des champs; et souvent il se voit forcé d'établir sa demeure dans les lieux les moins enchanteurs. C'est alors qu'il s'efforce de copier en petit la nature, en entourant sa maison de plantes dont l'inflorescence, par ses nuances et ses parfums, procurera aux siens une joie bienfaisante.
Laculturedesfleurs