Il m'aura fallu une longue période de silence pour écrire ce livre. Toucher à la mort de mon père, m'exposer à la déchirure du deuil, me perdre dans le trouble de l'amour, tout cela m'a laissé en proie au travail souterrain du poème.
Un travail psychique de préparation à ma propre disparition.
F.C.
cequinousabandonne