La crise est ancienne et le mal profond. La grammaire scolaire, parce qu'elle enseigne un savoir qui ne permet pas de comprendre le fonctionnement de la langue, suscite ennui et désarroi. La connaissance des règles de grammaire, même serinées années après années, ne réussit toujours pas à faire maîtriser l'orthographe. Quant au savoir-écrire...
Pourtant! On pourrait dessiner, sur le tableau noir du malheur, le visage du bonheur en renouvelant non seulement l'approche pédagogique, mais aussi les contenus de l'enseignement grammatical.
PourunnouvelenseignementGrammair