Accusé d'avoir dérobé une somme importante dans le coffre du banquier Bancelle, André Maynotte échappe à la justice et découvre pou à peu qu'il est l'innocente victime d'une étrange machination. A-t il eu le malheur de déplaire à quelque puissant ? Quelqu'un convoite-t-il sa jeune et ravissante épouse ? Ou sert-il simplement de bouc émissaire ? André Maynotte tente de répondre à ces questions, et la vérité lui apparaît : ceux qui le persécutent font partie d'une vaste organisation secrète, les « Habits noirs s. Ils sont partout, dans la haute société parisienne, dans les auberges de province, dans les bouges les plus sinistres. Leur signe de ralliement tient en une phrase anodine mais qui répétée tout au long du récit devient le leitmotiv de la terreur : " Fera-t-il jour demain ? »
De persécuté, André Maynotte se fait justicier. Il change d'aspect et se mêlant aux responsables et aux témoins de son malheur, il entre-prend de se venger et de recouvrer sa dignité.
Le sens aigu de la progression dramatique, l'habileté des intrigues, l'évocation pittoresque du vieux Paris, l'étonnante galerie de types sociaux partagés entre l'innocence et la passion du crime font des Habits noirs un chef-d'œuvre de mystère et de suspens.
LesHabitsNoirs