Mar morto est un roman qui marque un tournant dans l'œuvre de Jorge Amado. L'engagement de ses premières œuvres fait place ici à un récit où le souffle lyrique l'emporte sur la revendication sociale pour donner un texte plein de poésie.
Amado nous dépeint une nouvel aspect de l'humanité bahianaise dont il est devenu le chantre incontesté. Dans Mar morto, il nous conte le petit monde des savereiros, les marins qui font du cabotage dans la baie de Salvador de Bahia sur leurs frêles et gracieuses embarcations à voile.
Bien que la dénonciation n'ait pas perdu toute sa vigueur, elle ne constitue que l'arrière-fond d'une histoire où la misère et le fatalisme des gens de mer sont tempérés par la beauté des mythes et l'amour qui règlent leur vie.
Jemanjà, déesse de la mer, à la fois épouse et mère des marins, est la maîtresse de leur destinée. Le plus courageux et généreux parmi tous, Guma, ne peut résister à l'attrait et à la sensualité de la déesse aux yeux verts, alors que Livia, sa jeune et tendre épouse, fait tout pour l'en détourner.
MarMorto