Environ 1 200 000 Indiens peaux-rouges vivent aux États-Unis, soit autant que lors de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb.
En 1880, à la fin des guerres indiennes, on n'en comptait plus que 250 000, survivants plongés dans la misère. Depuis, des lois les protègent, des territoires leur sont réservés. Il leur faut maintenant aborder le monde moderne, sans perdre leur âme. Certains y parviennent, d'autres échouent. Car il n'y a pas de nation indienne, mais des tribus, chacune représentant un problème particulier, selon son passé, sa culture et son importance.
Sur le territoire des États-Unis, 310 réserves indiennes, avec gouvernement tribal, sont autant de petits États autonomes. Les difficultés sociales et politiques ne manquent pas, la haine et l'amitié alternent, le mystère et le secret s'en mêlent, mais partout une extraordinaire aventure humaine : être Peau-Rouge dans le monde des Blancs. Jean Raspail a visité et étudié les réserves indiennes qui lui semblaient les plus représentatives, à chaque niveau d'adaptation.
Il livre spontanément ses réflexions et ses réactions. Elles sont parfois très vives. Il y a du meilleur et du pire chez le Peau-Rouge. Chez l'homme blanc aussi.
Journal_peau_rouge