Le 18 octobre 1963, Philippe Thyraud de Vosjoli, depuis 1951 représentant du SDECE à Washington, envoyait sa lettre de démission au général de Gaulle.
Convaincu de l'infiltration soviétique au sein des services de renseignements français et du Cabinet français, désavoué par son propre gouvernement et par une certaine presse, de Vosjoli n'avait pas d'autre choix que d'agir en solitaire.
Lamia, nom de code de Thyraud de Vosjoli, est le récit sans fard d'un agent secret qui a servi son pays pendant vingt ans, de la Résistance jusqu'à la Ve République. Bien plus que des souvenirs, Lamia est la dénonciation de l'intrigue, de la corruption, de l'assassinat politique, l'histoire d'un engrenage que Léon Uris allait romancer dans "Topaz", le témoignage direct et sans équivoque d'un homme meurtri qui s'est toujours refusé à devenir un barbouze.
lamia