Lecteur, mon complice, mon frère, je voulais te faire une déclaration d'humour.
Comme je ne connais pas ton adresse, j'ai pensé te rejoindre par un livre.
Ne le prend pas trop au sérieux, tu me décevrais.
Lis-le donc comme je l'ai écrit: en ne pensant pas trop et en souriant un peu.
Les mots que tu vas lire sont des sourires de la vérité. Et quand la vérité n'ose pas aller toute nue, la robe qui l'habille le mieux, c'est l'humour.
Doris Lussier
Viensfairelhumour