Les vieillards sont-ils des nommes ? A voir la manière dont notre société les traite, Il est permis d'en douter...
...C'est justement pourquoi j'ai écrit ces pages. J'ai voulu décrire en vérité la condition de ces parias et la manière dont Ils la vivent, j'ai voulu faire entendre leur voix ; on sera oblige de monnaie' que c'est une voix-huma On comprendra alors que leur malheureux sort nonce l'échec de toute notre civilisation : lmpossible de le concilier avec la morale humaniste que professe la dominante. Celle-ci n'est pas seulement responsable d'une "politique de la vieillesse" qui cantine à la barbarie. Elle a préfabriqué ces fins de vie désolées; elles sont l'inéluctable conséquence de l'exploitation des travailleurs, de l'atomisation de la société, de la misère d'une culture réservée à un mandarinat. Elles prouvent que tout est à reprendre dès le départ : le système mutilant qui est le nôtre doit être radicalement bouleversé. C'est pourquoi on évite si soigneusement d'aborder la question du dernier âge. C'est pourquoi il faut briser la conspiration du silence : je demande à mes lecteurs de m'y aider.
Simone de Beauvoir
LaVieillesse1LaVieillesse2