Que fait-on quand on est invisible? Quand on traîne avec soi un corps anormal, un corps que personne n'ose regarder en face?
On peint, si on a la chance, comme Max, d'être peintre. On tente de voler aux modèles leur âme et peut-être aussi leurs jambes. On apprend si bien à écouter les autres que, bientôt, tous les éclopés de la planète viennent dans notre atelier se libérer de leurs amours meurtries.
On est tranquille quand on est invisible. Plus besoin de vivre, puisque les autres le font pour nous.
Mais tout à coup surgit dans la fenêtre d'en face une femme qu'on a connue, qu'on a aimée, et qui nous entraîne là où on ne veut surtout pas retourner...
Comment fait-on alors pour demeurer invisible? Monique Proulx
Hommeinvisiblealavenetre