"Bouvard et Pécuchet" est le dernier ouvrage de Gustave Flaubert. La mort l'a surpris avant qu'il n'en ait écrit les dernières pages. Avec un art paradoxal, le romancier a imaginé d'élever à la bêtise un monument satirique: à travers des scènes d'un réalisme puissant, Bouvard et Pécuchet vont, d'expérience en expérience, entassant les erreurs et les déconvenues, ne rencontrant partout qu'ineptie ou méchanceté. L'auteur laisse éclater ici un pessimisme amer et truculent. Il rêvait de compléter son récit par un "Dictionnaire des idées reçues"; où il aurait rangé toutes les sottises qui peuvent échapper même aux meilleurs esprits ; mais il n'eut pas le temps de mettre au point cet ultime projet. Bien qu'inachevé, "Bouvard et Pécuchet" reste une peinture pleine de verve des mœurs normandes, d'un comique souvent impayable, ce qui n'exclut pas d'ailleurs, à chaque page, une finesse et une sensibilité qui révèle un grand artiste.
bouvard_pecuchet