Deux fils racontent leur mère, à laquelle ils vouent un merveilleux amour. Le plus jeune d''abord, dans le Maroc des années 30. Menue, fragile, gardienne des traditions, elle est saisie dans des gestes ancestraux, et vit à un rythme lent, fœtal. Radio, cinéma, fer à repasser, téléphone deviennent des objets magiques, prétextes d''un haut comique. Puis Nagib, le frère aîné, prend le relais. Durant les années de guerre, la mère s''intéresse au conflit, adhère aux mouvements de libération des femmes et, globalement, de son peuple et du Tiers Monde. Elle en est même le chantre. Elle sait conduire, s''habille à l''européenne, réussit tous ses examens. Elle est toujours semblable : simple et pure, drôle, et toujours tendre. Driss Chraïbi
Lacivilisationmamere