Son second roman, L’Acquittement, poursuit le patient travail entrepris par Gaétan Soucy: celui de nous plonger, loin de tout fantastique ou merveilleux, dans une atmosphère d’étrangeté, et de nous faire passer, entre gravité et sobriété, de l’autre côté du miroir. Pour ce faire, l’auteur dispose d’atouts de poids, notamment son style, impeccable, qui sait par petites touches créer un espace où les questions sont plus importantes que les réponses.
lacquittement