La fondation de Montréal appartient à l'histoire des folles entreprises mystiques, telles qu'on en vit ailleurs en Amérique latine au XVIIe siècle, dans l'atmosphère enfiévrée de la Contre-Réforme. De riches dévots français décidèrent de créer, dans l'ile de Montréal constituée en seigneurie autonome, une "communauté chrétienne" exemplaire où colons français et "sauvages de la Nouvelle-France" vivraient du travail de la terre.
Le projet mystique tourna court et le mélange des races n'eut pas lieu. Mais sans le savoir, les dévots français venaient de jeter les bases d'une des grandes métropoles modernes du continent américain.
Malgré les guerre iroquoises incessantes - et la méfiance des commis du Québec face à cette "rivale" dynamique - Montréal affirma d'emblée sa vocation à constituer le grand centre économique de la Nouvelle-France. L'épopée des débuts héroïques révéla des personnages hors du commun : Jeanne Mance et Paul Chomedey de Maisonneuve, passionnément attachés à leur œuvre; Lambert Closse, commandant militaire mort au combat; Charles Lemoyne, simple engagé devenu fondateur d'une dynastie familiale.
Dans le récit qu'en fait Louis-Bernard Robitaille, on croise également des aventuriers de haute volée, le mystérieux Pierre-Esprit Radisson, familier de l'univers indien, le chevaleresque Dollard des Ormeaux, joueur et héros de la nation... et un ex-novice des jésuites, Cavelier de La Salle, à la recherche du passage vers la mer de Chine.
Un livre qui passionnera les Montréalais et tous les amateurs d'histoire.
Maisonneuve__le_testament_du_gouverneur