Les arbres, de plus en plus nombreux, épaississaient la nuit. Elle marchait toujours, sans jamais tourner la tête, parce qu'elle avait trop peur. La route se mit à monter et, avec un soudain fris-son, la jeune fille se rendit compte qu'elle avait pris le chemin conduisant au cimetière. Elle s'arrêta, tourna et s'engagea à travers champs. Elle ne regardait toujours pas derrière elle. Peut-être, à présent, en eût-elle été incapable, tant la peur la paralysait. Cependant, lorsqu'elle eut atteint le milieu de la prairie, elle s'arrêta et, lentement, tourna sur place, pour faire face à la direction d'où elle venait.
Alors elle vit quelque chose de noir, de petit et de noir, qui se dirigeait vers elle à travers l'étendue laiteuse, en se frayant un chemin au milieu des hautes herbes, comme elle l'avait fait. L'envie de fuir la saisit et tout son corps trembla de l'effort qu'elle dut faire pour la vaincre.
Nul secours ne pourrait l'atteindre avant qu'il ne fût trop tard. William Irish
Rendez_vousennoir