"Cayce, dit une sommité médicale, avait des centaines d'années d'avance sur son temps, et un jour peut-être nous récrirons les traités de physiologie et d'anatomie actuels pour les adapter à sa conception de la santé qui correspond, selon lui, à une harmonisation parfaite du sang, de la lymphe, des glandes et des nerfs."
Des années avant qu'on ne parle de médecine psychosomatique, Cayce professait que le cancer d'estomac résulte des tensions et des préoccupations d'une vie trépidante.
En 1966, les journaux américains titrèrent en première page qu'un sérum de lapin venait d'être découvert pour combattre le cancer: trente ans plus tôt, Cayce avait déjà prescrit ce sérum, en indiquant son mode de préparation.
Edgar Cayce, mort en 1945, a prédit de larges tranches de l'avenir et a effectivement guéri des malades à des milliers de kilomètres de distance. Bon nombre de ses prophéties se sont déjà réalisées avec une précision troublante: l'assassinat du président Kennedy, les luttes raciales en Amérique, la guerre du Vietnam, etc. Il a aussi prédit que Los Angeles, San Francisco et New York seraient presque entièrement détruites par des séismes, que les côtes du Japon s'abîmeraient dans la mer, que des bouleversements géologiques transformeraient le nord de l'Europe.
Jess Stearn livre l'histoire extraordinaire de ce phénomène parapsychologique dont les actes, même posthumes, mystifient depuis deux générations les savants du monde entier.
edgarcayce