Ce récit est en même temps qu'une stupéfiante histoire policière, un document capital pour les archives de la guerre secrète. Lorsque les journaux en parlèrent, "l'Affaire Cicéron" parut si invraisemblable que bien peu de gens la prirent au sérieux et pourtant le 19 octobre 1950, Ernest Bevin, Ministre des Affaires Étrangères de Grande-Bretagne, déclarait en substance à la Chambre des Communes:" Il est inexact que des documents furent matériellement subtilisés à l'Ambassade britannique à Ankara, pendant la guerre, mais une enquête a révélé que le valet de chambre de l'ambassadeur a photographié un certain nombre de documents hautement confidentiels et vendu les film aux Allemands."
laffaireciceron