Le Mythe de Sisyphe a été publié la première fois en 1942. Ce livre garde la même actualité et la même résonance profonde que le jour de sa parution. La réflexion sur l'absurde, le message de confiance qui émane, font de ce volume un des livres fondamentaux de notre époque.
Contrairement au Sisyphe que l'on présente habituellement dans la littérature, Camus estime qu'« il faut imaginer Sisyphe heureux ». Sisyphe trouve son bonheur dans l'accomplissement de la tâche qu'il entreprend, et non dans la signification de cette tâche.
« Cet univers désormais sans maître ne lui paraît ni stérile ni fertile. Chacun des grains de cette pierre, chaque éclat minéral de cette montagne pleine de nuit, à lui seul, forme un monde. La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux. »
Il fonde son raisonnement sur de nombreux traités philosophiques et l'œuvre de romanciers comme celle de Dostoïevski et de Kafka et que le bonheur revient à vivre sa vie tout en étant conscient de son absurdité, car la conscience nous permet de maîtriser davantage notre existence.
lemythedesisyphe