"L'ouvrage de Gilles Boileau nous rappellera chaque jour une parcelle de notre histoire locale et régionale. Au fil du temps, nous conserverons ainsi les souvenirs qui nous disent qui nous sommes.
D'une époque à l'autre, tout en contemplant ses réalisations, chauqe société humaine s'interroge aussi sur ses maux. On dira sans doute que le vingtième siècle a été le siècle de la mobilité, grâce à l'automobile et à l'avion. Mais nous savons déjà que cette réalisation est aussi un mal. La mobilité est devenue bougeotte.
Les peuples enracinés sont les plus féconds. Il faudra un jour entreprendre la défense de l'esprit de clocher. Il nous a valu d'inutiles querelles, mais sans lui, nous aurions perdus notre identité."
Almanach_historique