"Jusqu'à l'extrême fin du XVIe siècle, la peinture flamande demeura traditionnelle et lorsque certains artistes s'attaquaient à des compositions de grande envergure pour les églises, ils se bornaient à agrandir les figures en conséquence. Ce n'est pas qu'ils ignoraient les exemples donnés par les Italiens, mais ils n'en saisissaient pas l'ampleur des formes et des compositions. Et si quelques-uns d'entre eux, tel Martin de Vos, avaient momentanément travaillé avec des maîtres en Italie, ils retombaient dans la routine ou tentaient d'y échapper par un maniérisme plutôt malhabile. Leur art était tout conventionnel"
Lapeintureflamande