"Cours publics et ouvrages ont pour objet principal d'attirer l'attention sur nos problèmes, de provoquer à leur endroit un mouvement de curiosité et d'intérêt. Il faut l'avouer: nous nous connaissons mal, nous connaissons mal la terre que nous habitons. Rien de plus sommaire, en effet, que ce que nous savons de la géographie économique et humaine, ainsi que de l'histoire économico-sociale de notre province. Quand nous avons énuméré les principales richesses naturelles de notre territoire et indiqué où en est l'exploitation; quand nous avons dit de notre peuple que sa situation économique est mauvaise parce que, selon les uns, il n'a pas le sens des affaires ou que, selon les autres, il ne dispose pas d'assez de capitaux, nous croyons avoir épuisé le sujet. Dieu sait pourtant si les choses sont loin d'être aussi simples."
Notremilieu