En mai 2004, après avoir perdu cinquante livres en quatre mois grâce à un régime de son cru, Andy Dépatie, un homme d’affaires de Québec, se lance dans une aventure étonnante qui durera un an. Au seuil de la soixantaine, ayant souffert de surpoids toute sa vie, il décide de suivre un entrainement intensif pour se transformer en athlète. Sous la conduite de médecins et de spécialistes de culture physique, dont l’ex-champion de boxe Fernand Marcotte et Raymond Veillette, qui entraine des olympiens, Andy Dépatie se dépense sans compter pour atteindre son but : prouver qu’on peut, à tout âge, s’arracher à l’oisiveté et, en l’occurrence, à l’obésité pour recouvrer une forme éblouissante. Le plus beau, c’est que M. Dépatie versera tous ses droits d’auteur à deux fondations qui s’occupent de cardiaques et d’enfants handicapés. Ce témoignage sincère d’un idéaliste sympathique est une leçon de courage et de générosité, un formidable antidote contre le fatalisme et le pessimisme.
depathetiqueaathletique