Ce livre ne présente pas une histoire de l'Allemagne, mais des Allemands. Comme dans toutes ses œuvres précédentes, l'auteur recherche avant tout l'intérêt psychologique de son sujet. Un seul volume ne suffirait d'ailleurs pas pour un récit complet, et c'est dans le choix que réside l'art du narrateur. Les noms de nombreux rois sont passés sous silence, car au lieu de fatiguer le lecteur par l'énumération des noms, il est préférable de l'intéresser par une petite galerie de figures marquantes. Batailles et hauts faits historiques ne sont que les points culminants d'une trajectoire, dont seuls le départ et l'arrivée importent. L'intention de ce livre est d'analyser, combien les causes et les effets des actes et des événements historiques résultent du caractère allemand, combien la cruelle discordance dans l'âme allemande est restée inchangée durant deux mille ans." Emil Ludwig
Lesallemands1