Iréna, polonaise, a sorti du ghetto, à la barbe des Allemands, 2500 enfants. Berthold, industriel allemand, a entrepris d'embaucher des Juifs dans son usine, les sauvant ainsi des camps de la mort. Des religieuses ont abrité dans les couvants des centaine d'enfants traqués...
Voilà sans doute ce que j'aurai découvert à travers mon voyage au pays des Justes: le Bien existe; et cette disposition à la bonté que tout homme peut porter en lui, les pires systèmes totalitaires ne la détruiront jamais. En rendant hommage à ces Justes, en restituant leurs témoignages longtemps passés sous silence, j'ai voulu créer une "mémoire du Bien". Car le Bien est l'espoir. Et sans espoir, on ne peut vivre, Marek Halter
laforcedubien