Une allègre fureur anime de bout en bout l'étonnante et cruelle mascarade à laquelle nous fait assister l'auteur de Tanguy. Vaste comédie ecclésiastique et civile aux figures âprement cernées, le Manège espagnol s'affirme comme une satire de la bourgeoisie issue de la guerre civile, mais aussi, grâce au personnage de Carlos Sanchez, comme une méditation douloureuse sur l'Espagne éternelle. Michel del Castillo
lemanegeespagnol