Des femmes aujourd'hui victimes de la guerre, Madeleine Gagnon en a rencontré en Macédoine, au Kosovo, en Bosnie, en Israël-Palestine, au Liban, au Pakistan et au Sri Lanka, pays où elle a séjourné avec la journaliste Monique Durand entre septembre 1999 et mai 2000. Ces femmes ont perdu leurs hommes: maris, pères, fils, amis. Certains sont morts, d'autres sont «disparus», plusieurs ont été torturés. Nombre d'entre elles ont en outre subi sévices et abus commis par l'ennemi: viols, tortures, maisons et fermes incendiées, récoltes détruites, écoles démolies, etc. Mais, au-delà des atrocités des guerres actuelles où les femmes sont souvent prises pour cible, ce livre parle d'humanité et d'amour. Madeleine Gagnon est témoin de l'horreur, mais aussi du courage. C'est avec ferveur et compassion qu'elle raconte ces femmes dont plusieurs lui ont dit : «Parlez de nous pour nous sauver.» Et c'est à cette demande que répond ce livre saisissant préfacé par Benoîte Groult.
lesfemmesetlaguerre