Le journal intime d’Asta Westerby, jeune danoise de vingt-cinq ans, fraîchement débarquée, en 1905, dans une Angleterre xénophobe, avec ses deux premiers enfants, est devenu un immense succès d’édition quelque soixante ans plus tard. C’est aussi le point de départ d’une enquête d’Ann Eastbrook, sa petite fille, intriguée par diverses zones d’ombres et quelques oublis suspects qui sont autant d’énigmes jalonnant une vie tout à la fois secrète et tumultueuse : l’assassinat d’une voisine - Lizzie Roper -, vraisemblablement commis par son mari, la disparition de leur enfant, et surtout, l’incertitude pesant sur la véritable identité de la fille préférée d’Asta Westerby, la très discrète Swanny. Peu à peu, la lumière se fait sur cette étrange affaire, et c’est toute la fonction du Journal d’Asta qui apparaît sous un nouveau jour. Ruth Rendell marie, sur trois générations, la veine autobiographique, l’intrigue criminelle et le suspense psychologique autour de personnages victimes d’un destin singulier. Pour le plus grand plaisir du lecteur, elle parsème son enquête de fausses pistes qui mettent à mal les certitudes patiemment construites et repoussent chaque fois un peu plus le moment de découvrir enfin le terrible secret d’Asta Westerby.
asta