Après l'histoire de la famille, Philippe Ariès a consacré ses recherches à l'histoire des attitudes de l'homme occidental devant la mort.
Ce qu'il nous livre ici est l'essentiel de ses découvertes : comment on est passé, lentement, progressivement, de la mort familière, " apprivoisée " (au Moyen Age), à la mort refoulée, maudite, " interdite " (aujourd'hui). Fuir la mort, tentation de l'Occident.

Ce livre n'est malheureusement plus disponible pour le moment!
Histoire