Il est peu de tragédie comparables à celle qui s'est déroulée sur le sol de la France, entre le 10 mai et le 10 juillet 1940. Soixante jours ont suffi pour anéantir nos armées et balayer nos institutions. "Jamais une grande puissance militaire n'a été écrasée aussi vite et aussi inexorablement, depuis la campagne-éclair de Napoléon contre la Prusse, en 1860. En moins de dix semaines, une des puissances qui dirigeait le monde fut littéralement balayée de la scène politique", écrit William L. Langer.

Jacques Benoist-Méchin

soixantejoursquiebranlerentl_occident1