Quand on lit, mais qu'on lit vraiment beaucoup (ou encore à petite dose, mais des livres grandement vitaminés) quand on écrit des nouvelles, des communiqués, des post pour un blogue, le bonheur se trouve souvent entre les pages minces et bruissantes d'un dictionnaire, ou de plusieurs. Des récents tout frais tout brillants de l'année, des aux pages flétries d'avoir été tournées avec la passion de savoir, d'autres vieux recouverts de tissu ou de cuir aux lettres parfois dorées sur la couverture et qu'on ne sort qu'aux occasion où la fin du texte justifie les moyens de recherche! Il y a aussi les dictionnaires en ligne sur lesquels on clique avec la frénésie de la date de tombée, Google qui est notre ami en maintes occasions et n'oublions pas, surtout pas les grammaires, bescherelles, dictionnaires de synonymes, analogiques, étymologiques...
images_dico